Pourquoi le succès de Blur inquiète

Blur a récemment dépassé OpenSea en volume d’échanges de NFT. Une montée en puissance impressionnante, mais aussi très controversée en raison des pratiques de la plateforme.

Blur est devenu, en février, le leader des marketplaces NFT, avec un volume de transactions en augmentation de plus d’1,1 milliard de dollars, par rapport au mois de janvier. Toutefois, la grande majorité de ces transactions proviennent d’un petit nombre de baleines – de très gros investisseurs. Lesquels se sont contentés de faire transiter des NFT dans les deux sens. Pourquoi ? Tout simplement pour accumuler des jetons BLUR, le token de la plateforme. Or, c’est là que le bât blesse.

Pour le dire clairement, c’est le principe même de ce système de récompense qui pose problème. Car celui-ci repose sur la fidélité des utilisateurs. En d’autres termes, ceux qui s’abstiennent d’échanger sur d’autres plateformes et font transiter des NFT de valeur sur Blur remportent des jetons. D’où l’activité accrue des baleines.

Soupçons de wash trading

Si les échanges du mois de février dépassent les 2 milliards de dollars, soit une hausse de 117% par rapport au mois de janvier, les analystes du secteur sont divisés sur les résultats réels. Interrogée par Decrypt, DappRadar, une société spécialisée dans l’analyse du marché des NFT, indique qu’elle considère le volume d’échange comme valable. Pour le moment. « En raison de la logique d’enchères utilisée, la plupart des transactions effectuées par les traders de Blur contournent la logique du wash trading », explique Pedro Herrera, responsable de la recherche chez DappRadar. Néanmoins, l’entreprise admet être en train « d’examiner la question ».

Pour rappel, le wash trading désigne un phénomène où les traders s’échangent des NFT entre leurs propres portefeuilles. Évidemment, les prix sont généralement gonflés pour augmenter la valeur marchande de cryptoactifs échangés. De son côté, Cryptoslam, une autre société d’analyse, considère d’ores et déjà que les pratiques de Blur servent à manipuler le marché. En conséquence, la plateforme a annoncé la suppression de 500 millions de dollars de transactions sur Blur de ses données. À noter que ce n’est pas la première fois que l’entreprise épingle une marketplace pour wash trading, puisque LooksRare en a déjà fait les frais en 2022.