Ce qui va changer sur Google avec l’IA

Google mise sur l’intelligence artificielle pour le futur de son moteur de recherche. Pendant sa conférence I/O, la firme a montré comment et pourquoi ces fonctionnalités allaient révolutionner la recherche en ligne.

Vous le savez peut-être, Google a tenu il y a quelques jours sa conférence I/O annuelle. Événement dont la firme a profité pour effectuer de nombreuses annonces. Depuis quelques mois et la sortie de ChatGPT, l’intelligence artificielle (IA) est au centre des préoccupations du géant de la Tech. Et cela s’est vu.

Dans un communiqué sur son blog, Google résume toutes les nouveautés à venir. Au programme, une toute nouvelle expérience de recherche « générative ».

L’IA générative au secours de Google Search

« Grâce à l’IA générative, nous pouvons envisager des questions auxquelles personne n’aurait pensé que le moteur de recherche puisse répondre », affirme Google. Une déclaration osée, mais que la firme entend bien assumer. Pour prouver l’efficacité de son moteur de recherche boosté à l’IA, Google prend un exemple simple et effectue… une recherche.

Pour sa démonstration, l’équipe demande directement à Google Search « quel est le parc le plus adapté à une famille avec de jeunes enfants et un chien ? ». En temps normal, plusieurs recherches seraient nécessaires pour trouver la meilleure destination. Des questions courtes et précises, c’est ainsi que fonctionne la version actuelle du moteur de recherche.

L’avantage de l’IA générative, c’est donc que l’utilisateur n’entre qu’une seule requête. Google Search recolle lui-même les morceaux et fournit les résultats les plus pertinents. Le tout, avec un résumé des informations clés. Point important : il sera possible d’entrer dans un mode conversationnel avec l’IA pour, par exemple, obtenir des informations supplémentaires.

Une aide pour les achats

En parallèle, Google souhaite modifier la manière dont les internautes effectuent leurs achats. L’idée étant de les aider « à obtenir une vue d’ensemble au moment de faire [leurs] achats ». Là encore, Google s’appuie sur un exemple et effectue une requête. En cherchant « vélo pour un trajet quotidien de 5 km avec des collines », le moteur de recherche affiche les résultats pertinents, mais pas seulement.

Outre les produits qui correspondent, Google Search affiche différents paramètres que l’internaute pourrait vouloir prendre en compte. Dans notre cas, les critères comprennent la présence d’une batterie, pour faciliter les montées, et des suspensions pour éviter les secousses.

Enfin, chaque produit proposé offre un aperçu de ses capacités avec la présence d’un résumé. Comme pour les autres recherches, il sera possible de demander des informations supplémentaires pour affiner votre requête. Le tout étant basé sur le Shopping Graph de Google, qui recense plus de 35 milliards de produits.

IA et publicité

C’est sans doute le point le plus sensible de la présentation de Google. Les internautes s’inquiètent, à raison, de la publicité générée par IA et la firme en a bien conscience. Pendant que Meta teste déjà des fonctionnalités d’intelligence artificielle pour les annonces, Google dit vouloir adopter une « approche responsable ».

Concrètement, le géant affirme qu’il continuera à « honorer [son] engagement en matière de transparence ». Ce qui signifie que les publicités seront cantonnées à des zones dédiées sur une page et qu’elles seront faciles à distinguer des autres résultats de recherche. « Nous avons entraîné ces modèles pour que le moteur de recherche respecte nos normes de qualité et nous continuerons d’intégrer des améliorations en continu au fil du temps », promet Google.

Par ailleurs, l’IA n’étant pas à l’abri d’une erreur, l’entreprise ajoute quelques mesures de sécurité supplémentaires. Des garde-fous qui, entre autres, limiteront le nombre de requêtes pour lesquelles l’intelligence artificielle sera sollicitée. À noter que les utilisateurs pourront essayer les fonctionnalités en cours d’élaboration sur Search Labs. Quant à cette « expérience de recherche générative », Google indique qu’elle sera disponible dans les semaines à venir.

_
Suivez Be-Crypto sur Facebook et Twitter pour ne rien rater de l'actu.